ChatGPT bouscule l’éducation: qu’en pensent les enseignant-es?

L’équipe composée de chercheuses, de chercheurs et d’expert-es en éducation numérique, dont Dr. Sunny Avry, Prof. Francesco Mondada, Grégory Liégois, Elliot Vaucher, Felipe Martinez et Dr. Jessica Dehler Zufferey s’est penchée sur l’utilisation de ChatGPT par les enseignant-es des gymnases publics et des établissements privés du canton de Vaud. Réalisé entre le 22 février et le 22 mars 2023 en collaboration avec la Direction Générale de l’Enseignement Postobligatoire et l’Association Vaudoise des écoles privées, le premier sondage ce type dans la région recueille les impressions de 931 enseignant-es des gymnases publics et des écoles privées du Canton.

Les deux rapports issus du sondage.
Deux rapports rassemblent les résultats de ce sondage.

Les résultats agrégés révèlent que 98% des enseignantes et enseignants interrogés connaissent ChatGPT et 52% d’entre eux l’ont déjà utilisé. Parmi celles et ceux qui l’ont utilisé, 24% l’ont fait dans le cadre de leur enseignement, principalement pour préparer leurs cours. En revanche, parmi les enseignant-es qui ne l’ont pas utilisé, les raisons évoquées sont le manque de temps, d’intérêt ou de besoin, ainsi que des préoccupations concernant le partage de données personnelles avec OpenAI, l’entreprise à but lucratif derrière ChatGPT.

L’enseignement est avant tout une profession basée sur les relations et ChatGPT ne peut pas remplacer la relation humaine entre l’enseignant et l’élève

Enseignante sondée

Face à l’arrivée de cet outil, les enseignant-es éprouvent principalement un sentiment accru de responsabilité (56%), de crainte (43%) mais aussi d’émerveillement (34%). En effet, si ChatGPT impressionne par sa capacité à réaliser certaines tâches, il convient également aux enseignant-es de réfléchir aux moyens de limiter ses impacts négatifs potentiels dans l’enseignement.

Par exemple, les enseignant-es pensent majoritairement que ChatGPT peut faciliter la triche (87%), qu’il nécessite donc une révision des méthodes d’évaluation (78%), qu’il n’aidera pas le travail des enseignant-es (74%) et qu’il ne favorise pas l’apprentissage des élèves (55%). Dans les commentaires, une enseignante rapporte : «L’enseignement est avant tout une profession basée sur les relations et ChatGPT ne peut pas remplacer la relation humaine entre l’enseignant et l’élève».

Utilisation de ChatGPT par les enseignant.es en mars 2022
Utilisation de ChatGPT par les enseignant-es en mars 2022. © 2023 EPFL

S’informer plutôt qu’interdire

Toutefois, l’idée d’interdire l’outil à l’école est rejetée par 76% des enseignant-es interrogé-es. Pour un autre enseignant, « Il n’est pas possible ni souhaitable d’interdire complètement ChatGPT dans les écoles. Une interdiction peut creuser les inégalités sociales et encourager les élèves à contourner les règles ». En outre, pour plus de la moitié des enseignant-es interrogé-es, il faudrait enseigner aux élèves comment l’utiliser à l’école.

Enfin, 76% des enseignant-es souhaitent recevoir des informations et des formations au sujet de ChatGPT, principalement en ce qui concerne son utilisation pédagogique. Quant aux formats plébiscités pour ces formations, ils et elles optent en majorité pour de la documentation PDF, des capsules vidéo et une formation en présentiel.

Les résultats de cette étude ont le potentiel de servir de base pour orienter les futures décisions et initiatives en matière de formation et d’accompagnement des enseignant-es à l’utilisation de l’IA, afin de les aider à naviguer dans un environnement numérique en constante évolution et à tirer le meilleur parti de ces nouveaux outils.

Le Centre LEARN de l’EPFL a déjà collaboré avec différentes institutions dans ce sens et est à disposition pour l’élaboration de projets de recherche et de formations visant à accompagner les enseignant-es dans cette transition numérique.

  • Pour plus d’information, rendez-vous sur la page de l’initiative « Intelligence Artificielle dans l’éducation » sur le site web du Centre LEARN.
  • Retrouvez le rapport complet concernant les écoles privées ici.
  • Retrouvez le rapport complet concernant les gymnases publics ici.

Author(s): Sunny Avry
Importé depuis EPFL Actu
Array