L’initiative EdTech Lighthouse

L’initiative EdTech Lighthouse propose un cadre pour la création, la mise en œuvre et l’évaluation d’études pilotes tripartites basées sur les preuves dans le domaine de l’éducation numérique en Suisse. Ces études sont menées en collaboration étroite entre les écoles, les startups du domaine EdTech et les institutions académiques.

L’objectif de l’initiative est d’offrir un aperçu de la manière d’établir une collaboration efficace, basée sur les preuves, entre ces parties prenantes. De plus, elle illustrera comment mettre en œuvre des solutions EdTech commerciales ou à but non lucratif en tant qu’interventions numériques axées sur la recherche afin de permettre des études pilotes basées.

Enfin, elle démontrera la volonté et l’intérêt des scientifiques à s’engager dans des interventions humaines et techno-pédagogiques et à les valoriser dans leurs propres activités de recherche afin de contribuer à des résultats scientifiques et à une recherche translationnelle davantage axée sur l’impact.

Les startups EdTech qui font partie du Swiss EdTech Collider et qui ont déjà participé au Swiss National EdTech Testbed Program seront choisies pour mener initialement six projets de recherche pilote. Les projets pilotes sont planifiés progressivement comme des quasi-expériences dans le but de collecter des preuves sur l’adoption, l’adaptation, la mise en œuvre et l’impact des solutions EdTech dans les écoles publiques suisses.

Chaque projet pilote s’étend sur un an, avec une phase de co-conception, suivie de l’étude pilote proprement dite, ainsi que de l’analyse et de la publication des résultats.

L’initiative globale de 20 mois, soutenue par la Fondation Jacobs, contribuera également à consolider – en tant que schéma directeur – un modèle de collaborations efficaces basées sur les preuves entre les entreprises, les écoles et les universités dans le domaine de l’éducation numérique.

Les startups K-12 (s’adressant aux élèves de la maternelle à la 11ème année) intéressées à participer à un projet pilote EdTech Lighthouse sont priées de soumettre leurs coordonnées via le lien ci-dessous.

Contact:
Denis Gillet - denis.gillet@epfl.ch
Roman Bruegger - roman.bruegger@epfl.ch
Array

BeLEARN@EPFL

Afin de renforcer et étendre la contribution de l’EPFL dans la transformation digitale de l’éducation, le Centre LEARN s’est joint au partenariat conclu entre la Direction de l’instruction publique et de la culture du canton de Berne et 5 hautes écoles pour former BeLEARN : un centre de compétences ayant pour objectif de faire avancer l’éducation numérique grâce à une approche translationnelle.

Dans ce cadre, les trois institutions bernoises –l’Université de Berne, la Haute école spécialisée bernoiseet la Haute école pédagogique de Berne— ainsi que l’EPFL et la Haute école fédérale en formation professionnelle (HEPF) unissent leurs compétences avec un réseau pluridisciplinaire composé de diverses équipes de recherche sur l’éducation concernant tous les niveaux du système éducatif suisse. Des start-ups spécialisées dans l’éducation numérique participent à BeLEARN notamment à travers d’un partenariat stratégique avec le Swiss EdTech Collider.

Les partenaires de BeLEARN collaborent sur des projets de recherche basés directement sur les besoins spécifiques identifiés sur le terrain et transposent leurs résultats dans la mise en œuvre de solutions pratiques selon trois axes principaux : le développement des compétences digitales dans l’éducation, l’utilisation pédagogique des ressources et outils digitaux et les “learning analytics” (la science des données appliquées dans l’éducation).

Au sein de l’EPFL divers projets sont menés dans le cadre de BeLEARN:

Projets en cours:

Les modèles génératifs profonds représentent-ils une menace pour le secteur créatif, conduisant à un chômage de masse, ou pourraient-ils être exploités comme des alliés précieux, améliorant les processus créatifs, par exemple, dans l’enseignement professionnel ? Ce projet s’appuiera sur des travaux antérieurs examinant les impacts des outils de modélisation générative profonde sur les pratiques créatives des apprentis en design de mode dans le système de formation professionnelle suisse.

Personne de contact: Prof. Dr. Thiemo Wambsganss (Berner Fachhochschule)

 

Le projet Be(e)Chat vise à permettre des applications sécurisées et conformes à la protection des données dans le contexte éducatif, en s’appuyant sur un modèle d’IA générative (GenAI) exploité localement dans le paysage universitaire du canton de Berne. L’objectif est de maintenir la sécurité des données et de contrôler les biais possibles, ce qui distingue cette approche des modèles de langage et des services commerciaux disponibles tels que ChatGPT.

Personne de contact: Prof. Dr. Kerstin Denecke (Berner Fachhochschule)

 

Le projet vise à concevoir et développer un agent conversationnel (AC), un programme logiciel imitant la conversation humaine, qui guide les apprenant-es dans leur processus de réflexion en fournissant des conseils étape par étape et des retours individuels sur leurs écrits, dans le but d’améliorer la qualité de leurs réflexions écrites.

Personne de contact: Prof. Dr. Thiemo Wambsganss (Berner Fachhochschule)

 

Explorant la fusion de l’esthétique et de la robotique, ce projet défie les stéréotypes pour renforcer la motivation et les compétences transversales dans l’éducation.

Personne de contact: Prof. Dr. Francesco Mondada (Center LEARN and MOBOTS, EPFL)

 

Ce projet explore comment le Digital Training Companion, en s’appuyant sur la science des données et l’IA, améliore le suivi et l’accompagnement de la formation aux compétences numériques.

Personne de contact: Dr. Sunny Avry (Center LEARN)

 

Le projet MI2US vise à proposer des activités validées utilisant des agents artificiels tels que des avatars virtuels et des robots sociaux pour favoriser l’intégration et l’interaction des enfants issus de milieux multiculturels et diversifiés dans les environnements scolaires.

Personne de contact: Daniel Tozadore (CHILI Lab, EPFL)

 

The Learning Companion est un outil en ligne développé activement à l’EPFL depuis 2017. Il vise à aider les étudiants à acquérir des stratégies d’apprentissage efficaces. Ce projet a pour but d’aider les futurs étudiants à adopter des habitudes d’étude efficaces et des compétences métacognitives importantes pour l’apprentissage tout au long de la vie.

Personne de contact: Prof. Dr. Michael Eckhart (Pädagogische Hochschule Bern)

 

Ce projet de recherche étudie l’impact de la réalité virtuelle immersive (IVR) sur la motivation, la créativité et les résultats en design dans la formation professionnelle (VET).

Personne de contact: Gaby Walker (Eidgenössische Hochschule für Berufsbildung EHB)

 

Cette étude vise à améliorer notre compréhension de la manière dont les émotions sociales, en particulier celles liées à la confiance, à la chaleur et au statut, influencent le processus d’apprentissage des membres d’une équipe dans le cadre d’un projet en informatique.

Personne de contact: Nihat Kotluk

 

Promouvoir les stratégies de résolution de problèmes à travers des activités robotiques dans STIM en Route pour les élèves du primaire en cycle 2. Ce projet examine comment l’offre actuelle répond aux stratégies de résolution de problèmes des enfants et les soutient de manière spécifique pour développer leurs compétences. Dans le cadre du projet, nous collaborons étroitement avec les enseignant-es et réalisons des tests sur le terrain.

Personne de contact: Dr. Susanne Grabowski (Center LEARN and MOBOTS)

 

Ce projet vise à concevoir, développer et tester un module pour un « serious game » basé sur des scénarios afin de promouvoir les compétences entrepreneuriales.

Personne de contact: Prof. Dr. Susan Müller (Berner Fachhochschule)

 

Ce projet vise à faire face à la rareté des ressources éducatives ouvertes et de haute qualité en offrant l’accès à des collections publiques créées par et pour les éducateur-ices. Il suit une méthodologie de conception participative intégrant des spécialistes de l’éducation, des expert-es du domaine, des enseignant-es, des concepteur-ices d’interaction et des ingénieur-es logiciels pour répondre aux besoins réels des praticien-nes.

Personne de contact: Dr. Denis Gillet (REACT Group, EPFL)

 

Projets terminés:

 

Ce projet BeLEARN a favorisé le développement d’un consortium international pour des candidatures conjointes et le travail sur un plan de recherche de longue date sur la responsabilité numérique.

Personne de contact: Prof. Dr. Nikolaus Obwegeser (Berner Fachhochschule)

 

Ce projet vise à fusionner les laboratoires d’apprentissage existants en un réseau.

Personne de contact: Dr. Uwe Dirksen (Pädagogische Hochschule Bern)

 

L’objectif de ce projet était de développer un système d’apprentissage adaptatif spécifique au programme des mathématiques enseignées dans les gymnases suisses.

Personne de contact: Francesca Tripaldi (Universität Bern)

 

L’objectif était d’améliorer l’identification et le soutien des enfants ayant des difficultés en écriture manuscrite avec l’instrument graphomoteur GRAFOS (PHBern) et Dynamilis (EPFL). L’objectif était également d’acquérir de nouvelles connaissances sur la relation entre les compétences graphomotrices/l’écriture manuscrite et l’apprentissage scolaire général.

Personne de contact: Pierre Dillenbourg (CHILI Lab, EPFL)

 

Ce projet visait à créer et à évaluer des versions multilingues du Learning Companion et à étudier les différences entre les populations.

Personne de contact: Dr Patrick Jermann (Center for digital education, EPFL)

 

Ce projet a utilisé un modèle expérimental pour évaluer deux approches éducatives potentielles dans l’utilisation de deepfakes pour développer la sensibilité morale et le raisonnement moral des étudiant-es.

Personne de contact: Roland Tormey (Teaching support Centre, EPFL)

 

Projets en cours de construction:

 

L’objectif du projet ResponSE est de pérenniser l’initiative Youth@STEM4SF, tout en élargissant sa portée et son impact en impliquant les élèves dans des activités de co-création à BeLEARN afin de transformer leurs idées en ressources éducatives ouvertes (REO) pouvant être largement partagées et réutilisées par les enseignant-es de sciences en Suisse.

Personne de contact: Dr. Denis Gillet (REACT Group, EPFL)

 

Il n’y a actuellement aucun appel à projets en cours.

Array

L’éducation numérique pour l’équité dans les écoles primaires (DEEP)

Le consortium DEEP est soutenu par la Fondation Jacobs et étudie les possibilités, les défis et les conséquences d’une introduction d’environnements d’apprentissage numérique dans les écoles primaires suisses. L’objectif est de contribuer à une transformation numérique équitable et durable dans les écoles primaires du pays. DEEP est une association de sept hautes écoles qui reflètent la diversité institutionnelle, disciplinaire, méthodologique et géographique de la recherche suisse en éducation.

 

Le consortium DEEP étudie de quelle manière une transformation numérique équitable peut réussir dans les écoles primaires suisses, dans le but d’intégrer les connaissances acquises dans le paysage éducatif national.

Le consortium DEEP, soutenu par la Fondation Jacobs, est une alliance de sept universités qui reflètent la diversité institutionnelle, disciplinaire, méthodologique et géographique de la recherche pédagogique suisse. L’Office de coordination du consortium est pris en charge conjointement par la Haute école pédagogique de Zurich (HEP Zurich) et l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Les activités du projet DEEP débuteront en 2024.

La transformation numérique ouvre de nouvelles opportunités pour l’intégration d’approches innovantes dans le système éducatif. Cette transformation va bien au-delà de l’utilisation de la technologie ou de l’acquisition de nouvelles compétences. En effet, l’éducation numérique change ce que les enfants apprennent, comment, où et quand ils et elles apprennent. La transformation numérique a un impact sur la compréhension de l’enseignement et du rôle du corps enseignant, sur la conception des environnements d’apprentissage et sur l’implication des différents acteurs et actrices, ainsi que sur les objectifs de la politique éducative.

À ce jour, il existe peu de connaissances fiables sur les défis et les risques découlant de ces changements profonds pour soutenir efficacement les processus d’apprentissage à l’école primaire. En particulier, il n’y a pas de résultats empiriques solides sur les questions d’équité en matière d’éducation : comment les écoles et le corps enseignant peuvent-ils concevoir des environnements d’apprentissage numériques et utiliser les technologies numériques de manière à soutenir les élèves dans leurs potentiels et leurs besoins individuels, quelles que soient leurs origines socio-économiques ?

Le consortium DEEP, en collaboration avec des personnes expertes dans le domaine de l’éducation, vise à combler ces lacunes dans la recherche et dans la conception de la transformation numérique dans l’enseignement scolaire. Les connaissances acquises devraient être accessibles à un large public dans le domaine de l’enseignement primaire, de la formation du corps enseignant, de l’administration de l’éducation et de la politique éducative, et pouvoir être activement utilisées par ces parties prenantes dans leur vie professionnelle quotidienne. De cette manière, DEEP s’efforce de maximiser le potentiel positif de la transformation numérique pour tous les élèves de l’école primaire, tout en tenant compte des risques potentiels.

L’étroite collaboration de DEEP avec le corps enseignant et les écoles ainsi qu’avec l’administration de l’éducation et la politique éducative dans le cadre de l’initiative « Education dans le numérique » permet des enquêtes approfondies dans différentes régions, disciplines et établissements scolaires. Cette collaboration ainsi que la diversité des expertises des chercheuses et des chercheurs permettent une recherche multiperspective et participative sur le changement numérique dans les écoles primaires suisses.

Principaux objectifs du consortium DEEP

  • Acquérir des connaissances fondées sur des données probantes et contextuelles pour une transformation numérique juste dans les écoles primaires suisses
  • Identification des opportunités, des défis et des risques de la transformation numérique dans l’enseignement primaire
  • Intégration durable des résultats de la recherche dans le domaine scolaire, dans l’éducation et la formation du corps enseignant, ainsi que dans l’administration et la politique de l’éducation
Contact:
Jessica Dehler Zufferey - jessica.dehlerzufferey@epfl.ch
Victoria Abou Khalil - victoria.aboukhalil@epfl.ch
Array

Apprentissage mixte socio-émotionnel et éthique

Ce projet a pour but de comprendre, de soutenir et de promouvoir le développement des compétences psychosociales et éthiques cruciales pour remodeler l’environnement éducatif du 21e siècle.

La mission de l’équipe de recherche se concentre particulièrement sur le respect des droits de l’enfant et de leurs besoins psychologiques fondamentaux dans les cadres éducatifs.

Dans cette optique, elle élabore une nouvelle approche théorique interdisciplinaire pour étudier empiriquement les besoins psychologiques des enfants, leurs droits humains, et le contexte scolaire à l’ère numérique.

L’équipe collabore également sur l’élaboration d’interventions hybrides visant à renforcer les compétences socio-émotionnelles et éthiques de tous les membres de la communauté éducative. Ces interventions sont conçues selon les principes de recherche participative interventionnelle et transdisciplinaire.

L’évaluation des effets individuels et collectifs de ces interventions sera effectuée à l’aide d’un éventail diversifié d’outils et sera croisée avec des résultats issus d’approches de recherche qualitative.

Ce projet de recherche interdisciplinaire pionnier réunit la HEP Valais, le Centre interfacultaire en Droits de l’enfant de l’Université de Genève, l’Unité de recherche Développement Individu Processus Handicap Éducation (DIPHE) de l’Université Lyon 2, le Groupe REACT de l’EPFL (affilié au Centre LEARN), ainsi que l’Association Graasp. Le projet est financé par un subside Sinergia du Fonds national suisse (FNS).

Array
Contact

Intelligence Artificielle dans l’éducation

Le Centre LEARN développe des approches et des formations pour familiariser les enseignant-es avec les outils et les méthodes basées sur l’IA.

Les avancées spectaculaires de l’intelligence artificielle (IA) ces dernières années ont entraîné une transformation significative de nombreux domaines. Les nouvelles technologies, la disponibilité massive de données et les progrès réalisés dans les domaines de l’apprentissage automatique et du traitement du langage naturel ont rendu l’IA incontournable. Ces progrès ont ouvert de nouvelles perspectives passionnantes pour l’éducation, mais ont également suscité de nombreuses inquiétudes et incompréhensions.

Si d’une part, l’IA offre des opportunités de personnalisation de l’apprentissage, d’amélioration de l’enseignement et d’analyse des données éducatives permettant des interventions pédagogiques ciblées, les défis bien réels liés à son utilisation tels que les biais algorithmiques, la confidentialité des données ou encore la place même de ces outils au sein de l’enseignement nécessitent un accompagnement par des experts en éducation numérique.

En effet, pour exploiter pleinement le potentiel de l’IA dans l’éducation, il est essentiel que les enseignant-es comprennent son fonctionnement, ses implications et ses limites. Dans cette perspective, le Centre LEARN joue un rôle essentiel en développant des approches et des formations pour les familiariser avec les outils et les méthodes basées sur l’IA.

 

Dans le cadre de ces efforts, le Centre LEARN est sollicité pour des interventions auprès de différents partenaires. Voici les différentes actions réalisées (mise à jour régulière):

Une équipe de recherche a mené une enquête auprès des enseignantes et des enseignants des écoles privées et publiques du canton de Vaud pour mieux comprendre leurs besoins et leurs attentes. Les rapports complets de cette enquête (écoles privées et gymnases publics) sont disponibles pour consultation.

Le Professeur Francesco Mondada, Directeur Académique du Centre LEARN, et Grégory Liégeois ont également délivré une conférence sur le « modèle réflexif » développé en collaboration avec le avec le Sociologue Dominique Boullier (Sciences Po, Paris) et une équipe de professeurs de l’Université de Lausanne coordonnée par le Prof. Boris Beaude disponible ici. Ce modèle fournit une approche pour aborder des outils tels que ChatGPT.

Le magazine « Dimensions » de l’EPFL a consacré une rubrique aux enjeux de l’IA dans l’éducation et se concentre sur ses implications pour la formation du futur. On y trouve notamment les témoignages de Pierre Dillenbourg et de Francesco Mondada.

Jessica Dehler Zufferey, Directrice Exécutive du Centre LEARN, s’est jointe à un panel d’expert-es intitulé « Quel avenir pour nous et pour l’IA » lors des Portes Ouvertes de l’EPFL afin de déconstruire les mythes autour de l’IA dans l’éducation. 

La Professeure Tanja Käser, Responsable du Laboratoire d’apprentissage machine pour l’éducation (ML4ED)—également membre du Centre LEARN—était invitée lors de l’émission « Der Club » de la SRF – Schweizer Radio und Fernsehen sur le thème “Intelligence Artificielle: une nouvelle ère?”. Elle y a notamment abordé la place et les usages de l’IA dans le domaine de l’éducation.

Contact:
Frédérique Chessel Lazzarotto - frederique.chessel-lazzarotto@epfl.ch
Array

Le Programme Swiss National EdTech Testbed

Le Programme Swiss National EdTech Testbed Program est une initiative conçue pour soutenir la transformation numérique de l’éducation grâce à des solutions technologiques appropriées.

Le Swiss EdTech Collider a lancé, en partenariat avec la Fondation Jacobs et la Fondation Gebert Rüf, le Swiss National EdTech Testbed Program. Ce programme permet aux écoles de tester des outils numériques innovants et de fournir des retours aux startups concevant ces technologies.

L’objectif est double : d’une part, aider les enseignantes et les enseignants à identifier et à mettre en place des technologies pour améliorer et soutenir la pédagogie, et d’autre part, aider les startups à améliorer leurs outils en se basant sur des retours issus de la pratique.

Les enseignant-es et les écoles peuvent s’inscrire directement via le site web du programme.

Méthodologie

Le Swiss National EdTech Testbed Program repose sur la méthodologie « tester et apprendre », également connue sous le nom de cycles d’évaluation rapides. Cette approche met l’accent sur les évaluations rapides et les tests itératifs, en se concentrant sur l’identification de ce qui fonctionne, pour qui et dans quelles conditions.

Le processus de test pour chaque outil numérique est unique, et les enseignant-es jouent un rôle actif dans l’évaluation. Cela comprend une introduction à l’outil, des tests pratiques (qui peuvent durer de 1 à 6 semaines) et un questionnaire avec des questions ouvertes et fermées.

Le programme analyse les réponses des enseignant-es et fournit aux startups des rapports pour les aider à améliorer leur produit. Le développement ultérieur du programme prévoit la création de documents de bonnes pratiques pour les enseignant-es.

Array

Learning Companion

Le Learning Companion est le fruit d’une collaboration entre le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) et le Centre d’appui à l’enseignement (CAPE) de l’EPFL, tous deux membres du Centre LEARN.

Le Learning Companion permet aux étudiant-es de s’autoévaluer sur trois niveaux. Il les invite à mener une réflexion sur leurs habitudes d’apprentissage, leurs stratégies de résolution de problèmes ainsi que sur la gestion de projets. 

Basé sur les concepts théoriques et les recommandations du livre « Apprendre à étudier » (Tormey & Hardebolle, 2017), le Learning Companion a été développé pour les étudiant-es de l’EPFL, mais il est également accessible à toutes et tous les étudiant-es des universités suisses.

Cet outil propose une série de questionnaires d’auto-évaluation qui permettent aux étudiant-es de se situer par rapport à leurs habitudes d’apprentissage. Par exemple, en répondant à des questions telles que : « est-ce que je gère bien mon stress ? » ou encore « est-ce que je révise efficacement ? ».

Les étudiant-es reçoivent des recommandations personnalisées et des ressources d’apprentissage pour améliorer leurs compétences dans les différents domaines.

Résoudre un problème en mathématiques ou en physique requiert une approche systématique qui est nouvelle pour certain-es étudiant-es qui commencent leurs études à l’EPFL.

Le Learning Companion est conçu pour améliorer les compétences des étudiant-es en résolution de problèmes en utilisant un journal d’apprentissage que les étudiantes remplissent après avoir travaillé sur leurs exercices.

Les entrées dans le journal sont ensuite résumées visuellement dans un tableau de bord. Celui-ci permet aux étudiant-es d’identifier les domaines dans lesquels ils ou elles peuvent s’améliorer, en donnant des pistes comme « vérifier les calculs » ou encore « persister lorsque c’est difficile ».

Ce système permet du côté de l’enseignant-e, d’avoir accès aux données (anonymes) de sa classe afin d’identifier et aborder les difficultés qui nécessitent des explications complémentaires.

Prochaine étape :

Le Learning Companion fait actuellement l’objet d’un développement supplémentaire visant à l’adapter au niveau du Secondaire II par l’équipe du BeLEARN (plus d’informations sur ce projet ici).

 

Ce projet d’extension verra notamment l’ajout d’une version multilingue, permettra d’examiner les différences entre les populations (école obligatoire vs université) et de préparer les étudiant-es à acquérir des compétences d’autorégulation en anticipation de leur entrée dans les études supérieures.

 

 

Array

BeLEARN@EPFL

In order to strengthen and extend EPFL’s contribution to the digital transformation of education, the Center LEARN has joined the partnership between the Canton of Bern’s Department of Education and Culture and five universities to form BeLEARN: a competence center whose objective is to advance digital education through a translational approach.

Within this framework, the three Bernese institutions – the University of Bern, the Bern University of Applied Sciences and the Bern University of Teacher Education – as well as the EPFL and the Swiss Federal University for Vocational Education and Training (SFUVET) are combining their competencies with a multidisciplinary network of various educational research teams working on all levels of the Swiss educational system. Start-ups specialized in digital education participate in BeLEARN through a strategic partnership with the Swiss EdTech Collider.

BeLEARN partners collaborate on research projects based directly on specific needs identified in the field and transpose their results into the implementation of practical solutions along three main axes: the development of digital skills in education, the pedagogical use of digital resources and tools, and learning analytics (data science applied to education).

Within EPFL, various projects are conducted within the framework of BeLEARN:

 

Ongoing projects:

Are deep generative models a threat to the cretaive sector, leading to mass unemployment, or could they be leveraged as valuable allies, enhancing creative processes, e.g., in vocational education? This project will build upon prior work investigating the impacts of deep generative modeling tools on the creative practices of fashion design apprentices in the Swiss VET system.

Contact person: Prof. Dr. Thiemo Wambsganss (Berner Fachhochschule)

 

The Be(e)Chat project aims to enable secure and data protection-compliant applications in the educational context on the basis of a locally operated generative AI-based model (GenAI) in the university landscape of the canton of Bern. The aim is to maintain data security and control possible biases, which distinguishes the approach from available commercially operated language models and services such as ChatGPT.

Contact person: Prof. Dr. Kerstin Denecke (Berner Fachhochschule)

 

The aim of the project is to design and develop a conversational agent (CA), a software program mimicking human conversation, that leads learners through their reflection process by providing step-by-step guidance and individual writing feedback, with the aim of enhancing the quality of their written reflections.

Contact person: Prof. Dr. Thiemo Wambsganss (Berner Fachhochschule)

 

Exploring the fusion of aesthetics & robotics, this project challenges stereotypes to enhance motivation and transversal skills in education.

Contact person: Prof. Dr. Francesco Mondada (Center LEARN and MOBOTS, EPFL)

 

This project explores how the Digital Training Companion, leveraging data science and AI, enhances the monitoring and follow-up of training in digital competencies.

Contact person: Dr. Sunny Avry (Center LEARN)

 

The MI2US project aims to deliver validated activities using artificial agents such as virtual avatars and social robots to foster the integration and interaction of children from multicultural and different backgrounds in school environments.

Contact person: Daniel Tozadore (CHILI Lab, EPFL)

 

The Learning Companion is an online tool that has been actively developed at EPFL since 2017. It seeks to help students acquire effective learning strategies. This project aims to help future students acquire efficient study habits and metacognitive skills which are important for lifelong learning.

Contact person: Prof. Dr. Michael Eckhart (Pädagogische Hochschule Bern)

 

This research project investigates the impact of IVR on motivation, creativity, and design outcomes in VET.

Contact person: Gaby Walker (Eidgenössische Hochschule für Berufsbildung EHB)

 

This study aims to enhance our understanding of how social emotions, specifically those linked to trust, warmth, and status, influence the learning process of team members within a computer science team project.

Contact person: Nihat Kotluk

 

Promoting problem-solving strategies through robotics activities in MINT mobil for primary school students in cycle 2. This project examines how the current offering meets children’s problem-solving strategies and support them in specific ways to develop their skills. In the project, we closely collaborate with teachers and conduct field-tests.

Contact person: Dr. Susanne Grabowski (Center LEARN and MOBOTS)

 

This project aims to design, develop and test a module for a scenario-based “serious game” to promote entrepreneurial competencies.

Contact person: Prof. Dr. Susan Müller (Berner Fachhochschule)

 

This project aims at coping with the scarcity of open and high-quality educational resources by offering access to public collections created by and for educators. It follows a participatory design methodology integrating educational specialists, domain experts, teachers, interaction designers, and software engineers to fulfil the actual requirements of the practitioners.

Contact person: Dr. Denis Gillet (REACT Group, EPFL)

 

Closed projects:

 

This BeLEARN project served the development of an international consortium for joint applications and work on a long-standing research plan on digital responsibility.

Contact person: Prof. Dr. Nikolaus Obwegeser (Berner Fachhochschule)

 

This project aims to merge existing learning laboratories into a network.

Contact person: Dr. Uwe Dirksen (Pädagogische Hochschule Bern)

 

The aim of this project was to develop an adaptive learning system which is tailored to the specific curriculum of high school mathematics taught in Switzerland.

Contact person: Francesca Tripaldi (Universität Bern)

 

The objective was to enhance the identification and support of children with handwriting difficulties with the graphomotor instrument GRAFOS (PHBern) and Dynamilis (EPFL). The aim was also to gain new insights into the relationship between graphomotor skills/handwriting and general school learning

Contact person: Pierre Dillenbourg (CHILI Lab, EPFL)

 

This project aimed to create and evaluate multilingual versions of the Learning Companion and to investigate differences between populations.

Contact person: Dr Patrick Jermann (Center for digital education, EPFL)

 

This project used an experimental model to evaluate two potential educational approaches in using deepfakes to develop students’ moral sensitivity and moral reasoning.

Contact person: Roland Tormey (Teaching support Centre, EPFL)

 

Projects under construction:

 

The goal of the ResponSE project is to sustain the Youth@STEM4SF initiative, while extending its scope and its impact by engaging students in co-creation activities at BeLEARN in order to turn their ideas into Open Educational Resources (OERs) that can be shared broadly and reuse by science teachers in Switzerland.

Contact person: Dr. Denis Gillet (REACT Group, EPFL)

 

There is currently no call for project running.

Contact:
Jessica Dehler Zufferey - jessica.dehlerzufferey@epfl.ch
Site:
Array

PNR77: Évaluer les compétences en pensée computationnelle

La pensée computationnelle (ou computational thinking en anglais, abrégé CT) consiste à être capable de développer une méthodologie de résolution de problème complémentaire aux ordinateurs. Ce projet étudie dans quelle mesure les élèves suisses sont déjà capables de le faire – et il développe des outils pour mesurer ces compétences.

 

Portrait / Description du projet

En trois étapes, nous développons des outils d’évaluation des compétences en matière de pensée computationnelle (CT) dans les écoles obligatoires suisses. Tout d’abord, nous concevons un modèle de compétences basé sur l’âge pour le CT et identifions les problèmes typiques pour chaque catégorie d’âge. Deuxièmement, nous développons un système de tutorat et d’évaluation intelligente qui aide les élèves à résoudre des problèmes tout en mesurant leurs compétences en matière de CT. Troisièmement, nous testons cette approche en robotique éducative dans l’enseignement obligatoire dans les cantons de Saint-Gall, de Vaud et du Tessin, avec une attention particulière pour le robot éducatif suisse Thymio II, qui est en train d’être introduit dans les écoles de ces cantons.

Contexte

La pensée computationnelle est la capacité à décomposer les problèmes en leurs différentes parties, à développer des stratégies de solution et à les présenter de manière à ce qu’ils puissent être compris et exécutés par des humains ou des ordinateurs. La pensée computationnelle est reconnue comme un élément central dans plusieurs stratégies nationales et cantonales en matière d’éducation. Malheureusement, il existe peu d’instruments permettant de mesurer l’impact des mesures mises en œuvre.

Objectif

Le but de ce projet est de fournir aux décideurs politiques et aux enseignants des outils et des protocoles pour l’évaluation à grande échelle des compétences dans l’enseignement obligatoire. Le projet vise notamment à définir un modèle de compétences, à développer un système intelligent de tutorat et d’évaluation et à tester les outils développés dans les cantons de Saint-Gall, Vaud et Tessin.

Importance

Les résultats permettront d’évaluer le modèle de compétences développé : il s’agira notamment de savoir comment il peut être utilisé dans les écoles et comment il est accepté par les élèves, par les enseignants, les directeurs d’école et les services cantonaux. Mais il permettra aussi d’évaluer l’efficacité des différentes approches d’enseignement des compétences en matière de TC. Ce projet fournit donc un outil pour évaluer l’impact des initiatives éducatives qui se concentrent sur la pensée computationnelle.

 

Responsables du projet

Prof. Francesco Mondada, Mobile Robotic Systems Group, EPF Lausanne

Prof. Luca Maria Gambardella, Faculty of Informatics, USI Lugano

Dr. Alberto Piatti, Dipartimento formazione e apprendimento, SUPSI Locarno

Prof. Dorit Assaf, Didaktik der Informatik und Medienbildung, Pädagogische Hochschule Fachhochschule Nordwestschweiz (FHNW), Windisch

Array

CAS pour l’enseignement de la science informatique en secondaire 1

La deuxième volée du CAS SI a démarré en avril 2022. Pour tout renseignement, merci de nous contacter à cas-si-edunum@epfl.ch

Pourquoi un CAS ?

Dans le cadre de l’évolution de l’éducation numérique dans le canton de Vaud, le projet Edunum démarre une nouvelle phase au niveau du cycle 3 avec 11 établissements pilotes pour l’introduction à la grille horaire d’une 34ème période dédiée à la Science Informatique.

Afin de former les enseignant-es du secondaire 1 souhaitant s’impliquer, le centre LEARN a créé le CAS (Certificate of Advanced Studies) pour l’enseignement de la Science en Informatique pour le secondaire 1. La  première volée a débuté sa formation en juin 2021 et enseigne actuellement la 34ème période avec les élèves de 9ème année de VP et VG.

Quels sont les objectifs et enjeux du CAS ?

La formation vise à :

  • assurer la maîtrise de la Science Informatique des participant-es
  • s’approprier une pédagogie et didactique de la Science Informatique
  • contribuer à initier et développer une communauté de pratiques d’enseignant-es de cette nouvelle discipline du PER (Plan d’études romand)
  • produire des MER (Moyens d’enseignement romands) pour la Science Informatique

La DFJC considère que l’obtention de ce CAS permet d’enseigner la Science Informatique dans les établissements secondaires 1 du canton de Vaud.

Comment se déroule la formation ?


Le « CAS pour l’enseignement de la science informatique en secondaire 1 » est une formation de 10 crédits et 280h réparties sur 2 ans.

La pédagogie prônée pour les élèves est une pédagogie active, centrée autour des activités et la réalisation de projets. Cette même approche est déployée dans le cadre de la formation des enseignant.e.s s’impliquant dans le CAS.

La formation est centrée sur une formation continue durant les deux années avec une mise en œuvre en parallèle dans le cadre de la responsabilité d’une 34ème période avec une classe.

Pour en savoir plus sur:

  • les principes pédagogiques
  • l’organisation et le calendrier de la formation
  • les conditions d’admission

merci de consulter la page du CAS SI

Array

Enseigner durant la pandémie de COVID-19

Les équipes du LEARN ont accompagné les enseignant-es de l’EPFL et de l’école primaire dans la mise en place et l’adaptation de l’enseignement à distance et mixte dans le contexte inattendu et imposé du confinement lié à la pandémie de COVID-19.

Les équipes du LEARN ont accompagné les enseignant-es afin de faire face au passage soudain à l’enseignement à distance imposé par le confinement. Ce travail a été entrepris avec des enseignant-es de l’EPFL ainsi qu’avec des enseignant-es des écoles primaires publiques.

Les ressources créées dans le cadre de ces différents efforts ont pour objectif d’être accessibles en libre service afin d’être utile au corps enseignant de toutes institutions et niveaux confondus.

Certaines de ces ressources sont disponibles en anglais, d’autres en français.

Accompagnement des enseignant-es à l’EPFL

Afin de minimiser en permanence le risque de transmission de la covid-19, le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) et le Centre d’appui à l’enseignement (CAPE) ont mis en place une documentation, des ateliers et une permanence afin d’accompagner les enseignant-es de l’EPFL dans l’articulation des enseignements en ligne et sur le campus.

  • Leurs ressources sont régulièrement mises à jour.

Accompagnement des enseignant-es du primaire

Depuis 2018, le Centre LEARN travaille avec le Département de l’éducation, de la jeunesse et de la culture (DFJC) du canton de Vaud sur le projet d’éducation numérique, « EduNum », en collaboration avec la HEP Vaud et l’UNIL.

La phase d’enseignement à distance a généré un défi particulier pour les enseignant-es : assurer la continuité des apprentissages des élèves tout en maintenant le lien avec les familles. L’équipe du LEARN a souhaité les accompagner dans la définition et la mise en œuvre de cette nouvelle tâche avec les outils à leur disposition tout en re-mobilisant le contenu déjà vu dans le cadre de la formation qui fait partie du projet.

Nous avons proposé, en collaboration avec la HEP Vaud, des sessions en ligne dès la semaine qui a suivi le début du confinement en 2020. Ces sessions courtes et opérationnelles ont permis de co-construire l’enseignement à distance.

Les ressources partagées ici sont en français :

 

  1. Défi 1 – Démarrer l’enseignement à distance
  2. Défi 2 – Organiser ma première classe virtuelle
  3. Défi 3 – Animer ma classe virtuelle
  4. Défi 4 – Interroger ma classe à distance
  5. Défi 5 – Lecture d’histoires à distance
  6. Défi 6 – Parler du covid-19 avec les enfants
  7. Défi 7 – Aborder le covid-19 en classe

Le Centre LEARN a également collaboré avec Edit Change Management pour créer une trilogie de livres illustrés, appelée Oscar & Zoe, permettant de relever les défis numériques liés à la pandémie comme par exemple, les fausses nouvelles ou la gestion du temps d’écran.

Vous trouverez dans l’article de presse les liens vers le téléchargement gratuit en anglais, français et allemand.

Contact:
Support team for EPFL teachers - flexible-teaching@epfl.ch
Ressources created for primary school teachers - gregory.liegeois@epfl.ch
Array

Recherche sur l’éducation durant la pandémie de COVID-19

Les deux questions principales traitées par notre équipe de recherche concernaient la manière dont la distance affectait aussi bien les étudiant-es que les enseignant-es durant le confinement et comment récolter des données et des preuves afin d’informer les prises de décisions.

1. Recherche sur l’enseignement à distance pendant le confinement

En réaction à la pandémie, nos équipes de recherche ont travaillé pour apporter des preuves de l’impact des mesures liées à la COVID-19 sur l’éducation en étudiant l’enseignement à l’EPFL et dans les écoles publiques pendant le confinement.

1.1. Étude sur les enseignant-es de l’EPFL devant adapter leur enseignement

Une étude sur l’adaptabilité des enseignant-es était en cours lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé l’enseignement supérieur en février 2020. Celle-ci a donc été rapidement repensée afin de capturer l’adaptabilité des enseignant-es dans une situation de changement forcé. L’analyse introduit des perspectives d’innovation pédagogique et touche aux composantes sociales de l’apprentissage qui, pendant le confinement, ont montré un impact sur le sens du rôle d’enseignant professionnel. L’enregistrement et les diapositives d’une présentation de cette étude lors d’une session lunch&LEARN sont en lien sur la gauche.

1.2. Étude sur les expériences des enseignant-es avec l’enseignement à distance dans le canton de Vaud

Plus de 5500 enseignant-es du canton de Vaud ont participé à l’étude. L’analyse des facteurs associés à un enseignement à distance efficace révèle qu’il existe trois types de facteurs qui jouent un rôle :

 

  • les facteurs contextuels (élève, enseignant.e et équipement scolaire ; ainsi que le soutien technique et socio-affectif disponible)
  • les facteurs individuels (enseignant.e et autonomie, compétence et motivation des étudiant.e.s)
  • les facteurs pédagogiques (pratiques et outils)

Le rapport complet est disponible ici.

2. Recueillir des preuves de recherche sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’éducation

La pandémie a eu un impact majeur sur l’éducation, non seulement en raison de l’isolement social pendant le confinement, mais aussi en raison de la nécessité d’organiser l’éducation différemment après la réouverture des écoles. De nouvelles pratiques sont apparues. Les chercheuses et les chercheurs en éducation ont rapidement accompagné l’émergence de ces nouvelles pratiques. Plusieurs études ont été menées pour documenter et enquêter sur les effets de la pandémie du coronavirus sur l’éducation. Celles-ci peuvent apporter une contribution significative à la compréhension de ce qui s’est passé, mais aussi à la préparation de scénarios futurs, basés sur des preuves.

Mais comment rassembler toutes ces études afin de les rendre accessibles et utiles à l’ensemble de la communauté de recherche?

La Conference suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP), le Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et le Centre LEARN se sont associés pour proposer une plateforme de partage des recherches sur l’impact de la COVID-19 sur l’éducation en Suisse.

2.1. Ouvrir le référentiel

Nous avons lancé un référentiel d’études en ligne en libre accès portant sur l’impact de la pandémie de COVID-19 sur l’éducation en Suisse et avons pu rassembler plus de 60 études. N’hésitez pas à utiliser le référentiel pour vos recherches et à le partager avec vos collègues.

 

2.2. Conférence informelle en ligne

En décembre 2020, plus de 100 chercheuses et chercheurs ont participé à une conférence informelle pour partager les connaissances actuelles sur la COVID-19 dans l’éducation. 17 études ont été présentées par des collègues de l’UniFR, FORS, EHL, UniZH, PHZG, FSO, SFIVET, UZH, UniGE, UniDistance et l’EPFL. Le programme complet peut être consulté ici.

 

 

Array
Studies on the impact of covid-19 on education