Une application innovante pour aider les enfants à apprendre à écrire

Les problèmes d’écriture touchent jusqu’à 25 % des enfants âgés de 5 à 12 ans. Des difficultés qui, lorsqu’elles ne sont pas prises en compte assez tôt, peuvent avoir des répercussions délétères tout au long de leur parcours scolaire. Pour apporter une solution concrète à cette problématique, la start-up School Rebound a développé une application qui réunit intelligence artificielle et tablette pour mieux détecter les potentiels soucis d’écriture et accompagner les enfants dans leur apprentissage. Son nom ? Dynamilis. En plus d’être un précieux soutien pour les enfants rencontrant des difficultés, elle peut être également utilisée par tout enfant, à la maison ou encore à l’école, en âge d’apprendre à écrire. Déjà téléchargée plus de 10’000 fois, Dynamilis prévoit de se déployer prochainement en Angleterre et aux États-Unis.

Gratuite pendant sa phase de test, Dynamilis est passée à un modèle d’abonnement en mars dernier. Après une semaine d’essai gratuite, un abonnement mensuel ou annuel (dont les coûts varient en fonction du nombre d’enfants utilisant l’application) est proposé aux parents, aux thérapeutes ainsi qu’aux écoles.

L. Boatto, A. Peguet, T. Asselborn, S. Viquerat, P. Dillenbourg © 2022 Dynamilis / Sven Viquerat

Un bilan des points forts et des points faibles en quelques secondes

La start-up a été lancée en 2021, suite à la thèse de doctorat de Thibault Asselborn au sein du Laboratoire d’ergonomie éducative (CHILI) de l’EPFL. « Aujourd’hui, certains enfants ont des problèmes d’écriture qui peuvent rester invisibles pendant longtemps, ce qui retarde la prise en charge par des thérapeutes », explique Thibault Asselborn, CEO de School Rebound. « Des longs mois pendant lesquels les difficultés d’apprentissage risquent de s’accumuler, car les soucis d’écriture monopolisent la concentration de l’élève et l’empêchent de développer d’autres compétences », ajoute-t-il. « Cela peut aller jusqu’à une perte de confiance totale et à d’importants blocages scolaires. »

Dans le cadre de son travail de doctorat, il a codéveloppé un algorithme permettant d’analyser rapidement l’écriture d’un enfant. Muni d’un iPad et d’un Apple Pencil, il suffit à l’enfant d’écrire pendant 30 secondes seulement pour que l’application établisse son profil d’écriture. « Les tests menés en cabinet durent 20 minutes environ et certains éléments ne sont pas pris en compte, ce qui réduit la précision des analyses », contextualise Thibault Asselborn. L’application évalue les aspects dynamiques de l’écriture (statique, pression, vitesse, inclinaison), des critères qu’un œil humain ne peut pas voir. « Nous obtenons ainsi des analyses très fines des aspects moteurs de l’écriture. Ceci peut permettre aux parents d’avoir de premières indications afin de déterminer si leur enfant a des difficultés avec l’écriture et — si oui — à quel degré. Si les difficultés dépassent un certain seuil, il leur est recommandé d’aller voir un spécialiste. »

Des activités ludiques pour améliorer l’écriture

Sur la base du score établi, l’application recommande ensuite des activités personnalisées permettant de s’exercer aux aspects fondamentaux de l’écriture tout en s’amusant. Pour l’équipe de School Rebound, l’aspect ludique est crucial de la phase de test aux activités de remédiation. « Les tests proposés par l’application ne ressemblent pas à des tests médicaux au sens strict du terme », relève Thibault Asselborn. « Il est important de conserver une dimension de plaisir pour éviter que l’enfant ait l’impression de passer un examen et ne se crispe. » « En développant Dynamilis, nous avons pensé que pour aider les enfants, il fallait aller au-delà de la seule analyse de l’écriture et proposer également des activités de soutien à l’apprentissage de l’écriture ou de remédiation pour les cas les plus sévères », souligne Pierre Dillenbourg, responsable du Laboratoire CHILI et Président chez School Rebound. « Avec les enfants qui rencontrent des difficultés à l’école en raison de leurs problèmes d’écriture, le jeu est une solution efficace pour les aider à surmonter leurs blocages ».

Ces activités, développées avec des spécialistes en conception de jeux, peuvent être utilisées à la maison en autonomie, pour les enfants cherchant à améliorer leur écriture, à l’école pour l’apprentissage ou bien avec un thérapeute pour les enfants qui ont les difficultés les plus importantes.

Une collaboration étroite avec les thérapeutes et les écoles

« Nous avons travaillé avec près de 50 thérapeutes pour développer cette application et nous avons reçu des retours encourageants », poursuit Pierre Dillenbourg. « La rapidité et la précision de l’analyse de Dynamilis leur permettent d’avoir plus de temps à consacrer aux enfants pendant leurs séances. » De plus, l’application offre aux enfants un moyen de continuer à s’entraîner entre les rendez-vous en se concentrant sur divers aspects, comme la pression, qui sont difficiles à entraîner sur un support papier.

L’équipe de School Rebound a également collaboré main dans la main avec de nombreuses écoles pour tester l’application avec les élèves. « Nous avons travaillé avec des écoles des cantons de Genève, Vaud et Neuchâtel, ainsi qu’avec la Haute École Pédagogique de Berne, la Haute école spécialisée de la Suisse italienne et l’École Internationale de Lausanne et de Genève », précise Thibault Asselborn. Aujourd’hui, la collaboration avec les écoles suisses continue avec un projet pilote en cours dans 12 écoles du canton de Vaud. « Nous avons reçu des lettres d’enseignants qui observent de grands progrès chez les enfants », se réjouit-il. « Certains viennent même en avance pour s’entraîner avant le début des cours. »

Un conseil scientifique et éthique

School Rebound dispose d’un conseil scientifique et éthique composé de plusieurs experts en dysgraphie et dyslexie, en data science ainsi qu’en éducation. « Ce cadre scientifique et cette rigueur sont importants et nous permettent de nous différencier des autres applications qui existent », précise Pierre Dillenbourg. En termes de concurrence, Dynamilis n’est effectivement pas seule sur le marché, « mais c’est la seule application qui combine à la fois une analyse complète de l’écriture avec des activités d’apprentissage personnalisées. »

Imported from EPFL Actu