Compétences professionnelles

Les compétences professionnelles (transversales) sont des compétences de carrière qui ne sont pas spécifiques à un emploi, une tâche, une discipline ou qui sont des connaissances particulières. Ce sont des compétences qui peuvent être utilisées dans divers contextes de travail et, en tant que telles, sont nécessaires à la réussite de la transition des diplômé.e.s en ingénierie vers de futurs emplois.

Les ingénieur-es et les architectes doivent souvent faire face à de grandes complexités sociales, techniques et environnementales, et la demande du marché de l’emploi pour des ingénieur-es possédant des compétences holistiques est vouée à croître.

Être capable de gérer et de diriger des équipes diverses, de comprendre des systèmes interdisciplinaires complexes et de résoudre des problèmes ouverts au sein, et au-delà, de différents domaines est attendu de la prochaine génération de diplômé-es.

Plusieurs projets s’inscrivent conjointement dans cette initiative, afin d’examiner dans quelle mesure les compétences professionnelles, transversales et interdisciplinaires sont intégrées dans le cursus de l’EPFL.

Le travail effectué dans le cadre de l’examen de l’intégration de ces compétences professionnelles dans le cursus, se fait par l’étude du matériel pédagogique, la collecte des opinions des étudiant-es et des coach par le biais d’enquêtes et d’entretiens, l’analyse des projets MAKE interdisciplinaires, ainsi que la cartographie d’exemples de bonnes pratiques à travers l’établissement.

Cartographier les compétences transversales

Une initiative visant à cartographier, examiner et suivre l’enseignement et l’apprentissage des compétences transversales à l’EPFL a été développée grâce à une collaboration entre l’équipe du LEARN, le Teaching Support Service (CAPE) et le Discovery Learning Program (DLP). Dans le cadre de cette initiative, nous avons jusqu’à présent :

  • Cartographié les compétences transversales présentées dans les fiches de cours dans toutes les sections
  • Présenté des exemples de bonnes pratiques dans l’utilisation de différentes méthodes d’enseignement en intégrant des compétences transversales
  • Examiné la couverture des compétences transversales dans les masters
  • Cartographié les compétences transversales offertes par les unités qui ne sont pas couvertes par le programme régulier

Deux rapports sont disponibles, l’un sur le contenu du curriculum et l’autre sur le contenu extracurriculaire.

Le premier a été présenté au SEFI 2020 et est disponible sur infoscience (plus bas), et le second a été développé en tant que document interne.

De plus, plusieurs vidéos d’enseignants donnant des exemples de leur pratique dans l’enseignement des compétences transversales ont été compilées. Celles-ci sont disponibles ici.

Les Projets MAKE

Cette étude examine les effets des projets interdisciplinaires MAKE sur la motivation, les stratégies d’apprentissage et les compétences en gestion de projet des étudiant-es, dans le but d’évaluer l’impact de cette initiative et de fournir des commentaires utiles.

L’objectif de l’étude est d’évaluer l’efficacité et la qualité des expériences d’apprentissage par projet du programme MAKE à l’EPFL, dans le but de soutenir le développement d’un programme plus holistique qui soutiendrait mieux l’engagement et l’apprentissage des étudiant-es (pas seulement en termes d’apprentissages disciplinaires mais aussi de compétences transversales).

À la suite de cette étude, des commentaires et des résultats seront fournis aux enseignant-es et au personnel de gestion. Les résultats de cette étude ont été présentés au SEFI 2021 et apparaissent dans le document de conférence disponible en bas de page.

Évaluation des programmes de Master

Une évaluation de 5 programmes de Master a été réalisée par le CAPE et les données ont été analysées en collaboration avec le LEARN, principalement pour évaluer les forces et les faiblesses des cours de Master dispensés à l’EPFL.

Sur la base d’apports quantitatifs et qualitatifs, l’évaluation indique que les étudiant.e.s au niveau de la maîtrise reçoivent de solides connaissances théoriques, tandis qu’au niveau plus pratique, les étudiant.e.s semblent s’attendre à davantage de compétences transversales, telles que les compétences en gestion, les outils informatiques et la compréhension éthique, juridique et les impacts environnementaux au sein de l’ingénierie.

L’étude a été présentée au SEFI 2021 et l’article est également disponible sur infoscience (lien en bas de page).

Vous souhaitez en savoir plus?